Eko Kurir Novi Sad

Eko Kurir, une association éco-responsable en Serbie

Si on nous avait dit que l’on tomberait au sein d’Eko Kurir, une association éco-responsable dans une ville de Serbie autre que Belgrade, nous ne l’aurions pas cru ! 

En effet, après notre passage en Hongrie, le bio, l’écologie et le tri des déchets nous semblaient éloigné. Nous savions que nous rentions dans un pays à l’économie difficile. Nous avons été surpris par le nombre de déchets que nous trouvons partout sur les routes ici. Heureusement, même si elles sont encore rares, des initiatives comme Eko Kurir se développent ici. 

 

Eko Kurir, Novi SadEko Kurir, des messagers à vélo à Novi Sad

 

Fondée par Goran, Dejan, Milan et Lola, cette association regroupe des passionnés de vélo. Au sein de l’association, l’équipe mène un business professionnel. Ce sont des coursiers à vélo. Ces derniers transmettent les nombreuses commandes des clients. Il est possible de commander n’importe quoi, du coca comme des fleurs ou encore des lettres. Créée en 2013, par quatre copains tous originaires de Banka Palanka, l’association compte aujourd’hui 20 messagers, tous membres du club

Au-delà de cette activité rémunérée permettant de ramener des fonds à l’association, Eko kurir développe de nombreuses activités. Des side-projects qui leur permet de continuer leur développement éco-responsable.

Le projet du moment : des cendriers de plage en carton 

 

Des projets écologiques, Eco Kurir en a plein. Un autre de leur projet est un cendrier de plage qu’ils distribuent dans la ville (oui, oui, il y a des plages en Serbie, au bord du Danube notamment). En effet, les mégots de cigarettes ont de sérieux effets néfastes sur l’environnement. À lui seul, un mégot peut contaminer 8 litres d’eau et la nature environnement pendant des mois. Ce dernier met jusqu’à 12 ans à se dégrader ! 

Alors, l’idée est à la fois simple et à la fois hyper astucieuse. À l’aide d’un carton qui prend la forme d’un entonnoir, on fabrique son petit cendrier que l’on plante dans le sable. Les fumeurs y jettent leur mégots, préalablement éteints, on espère ! Une fois la journée terminée, on récupère le carton. Le sable part, seuls les mégots restent. Il ne reste plus qu’à les jeter. Une chouette idée qui pourrait rendre nos plages plus jolies et moins polluées.

 

cendrier Eko Kurir

 

D’autres projets ont déjà vu le jour. Comme le nettoyage des plages et des bancs de la ville. Mais aussi des collectes de livres scolaires pour les enfants pauvres de Serbie.  

Un havre de paix pour les cyclovoyageurs 

 

Tout d’abord, le club accueille de nombreux voyageurs. Il récolte les témoignages des différentes personnes passées par là. Avec Denni, nous avons logé dans ce lieu. C’est vraiment chouette. « Lorsque nous avons récupéré ce lieu, nous avons tout construit de nos propres mains. Nous avons créé un espace pour pouvoir accueillir des voyageurs. Nous aimons en voir passer. Ils nous racontent leurs périples, ils vont tous quelque part, c’est intéressant » nous explique Goran.

 

 

Quatre à cinq fois par semaine, les cyclotouristes, qui suivent généralement l’eurovelo 6, trouvent ici un lieu pour dormir, manger et prendre une douche. Tout cela, dans l’une des plus belles villes de Serbie ! Les loges fonctionnent à la donation, selon vos moyens. L’équipe compte d’ailleurs continuer sur cette voie et ouvrir de véritables éco-loges destinées aux voyageurs à vélo d’ici un an. Quelque chose qui nous a cruellement manqué jusqu’à présent. 

Au-delà de l’association, Eko Kurir, c’est aussi un état d’esprit !

 

Ici, on travaille dans un lieu cool, avec les voyageurs. Si l’on veut, on peut aussi s’occuper du potager ou encore des animaux qui vivent ici. Un chat, trois chatons, un chien et un coq extrêmement drôle qui vient quand on l’appelle ! 

À l’exterieur, on trouve un espace à l’ombre dédié au travail. Les jours où il fait extrêmement chaud, c’est l’endroit idéal. Pendant la journée, les coursiers passent pour s’informer de la suite, voir les collègues, faire un break, discuter avec les cyclovoyageurs, etc. 

En tout cas, si vous parcourez l’eurovelo 6 jusqu’à la mer noire, arrêtez-vous à Eko Kurir à Novi Sad. Le lieu a un profil warmshowers et Facebook si vous avez envie de le visiter. On vous le recommande vivement. En revanche, on vous prévient, c’est festif 🙂 

 

 

 


Plus d’initiatives ? Découvrez également le Ranch de Kerbongout !

Ou suivez-nous sur Facebook

2 commentaires sur “Eko Kurir, une association éco-responsable en Serbie”

  1. Salut!! Super découverte.
    Si vous trouvez des endroits comme ça super géniaux avec plein de bonnes pratiques qui pourraient être dupliquées ailleurs dans le monde, n’hésitez pas à les partager sur Hopineo.org aussi 🙂
    C’est une chouette association dédié au tourisme responsable.
    Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *