Belle-île-en-mer, les poulains

3 jours à Belle-île-en-mer : infos pratiques et incontournables. 

Belle-île-en-mer est une visite qu’il faut faire au moins une fois dans sa vie.

Depuis que l’on est parti de Belle-île-en-mer, on sait que l’on reviendra à un moment ou un autre. Merveille de la Bretagne, cette île porte bien son nom. Les bellillois en font d’ailleurs leur commerce. Vous pourrez voir écrit « la bien nommée » un peu partout. 

En vélo ou en stop : les visites se font bien sur l’île !

Belle-île-en-mer à vélo S’il y a bien un endroit en France où l’on peut faire du stop facilement et sans (trop) attendre, c’est à Belle-île-en-mer. En effet, l’île préserve un côté solidaire et les gens s’arrêtent très facilement. Que ce soient les touristes ou les locaux d’ailleurs. La première fois que j’y suis allée, je me rappelle avoir visité toute l’île de la sorte. 

Aujourd’hui, le vélo s’est également très bien développé. Vous pouvez louer des vélos électriques et faire facilement le tour. Ou même venir avec les vôtres, si comme nous, vous voyagez à vélo !

Attention, il y a de belles côtes au niveau des plages. Néanmoins, une fois passées, vous serez sur le plateau de l’île. C’est plutôt plat et on voyage facilement. De plus, les pistes cyclables sont plutôt bien développées sur l’île, c’est très agréable de voyager.

Pour info, rien que le passage de nos vélos à Belle-île-en-mer nous a coûté 30€ (15€ chacun pour l’aller-retour). Si vous y allez pour deux jours, autant en louer un sur place ! 

En revanche, nous vous conseillons d’éviter la voiture. Tout d’abord, parce que ça n’a aucun intérêt, à part vous rendre feignant une fois sur place (oui, on aime de moins en moins la voiture…). Mais aussi, parce que ça coûte un bras de la mettre dans le ferry. Et puis, quitte à aller se balader dans un si bel endroit, autant le préserver, non ? 

La pointe des poulains, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse beau : un délice breton !

La pointe des poulains - Belle-île-en-mer

Notre première visite sous la pluie fut la pointe des Poulains. Comme nous vous le disions dans notre carnet de voyage sur le Morbihan, nous avions vraiment mauvais temps. Mais nous avions l’envie d’aller voir cet endroit. Équipés de nos tenues de pluie (qui ont fait plus d’une fois sensation), nous nous sommes rendus voir le spectacle de la nature.

Nous aurions pu rester des heures à regarder ces rouleaux infernaux. Ornée d’un joli petit phare, la pointe des Poulains est grandiose. Un immanquable de l’île.

Les aiguilles de Port Coton, les fameuses, les célèbres, les perçantes.

Les aiguilles de Port-Coton, Belle-île-en-merUne autre visite grandiose à faire à Belle-île-en-mer se trouve à Port-Coton, à Bangor ! Les aiguilles ont rendu l’île célèbre. Au XIXe siècle, Claude Monet est venu peindre ces paysages. 

Nous avons réussi à descendre au pied des aiguilles. La falaise semblait impressionnante au premier abord, mais la descente était assez simple. Et tout de suite, « c’est quelque chose », comme dirait Denni !

Aux alentours, il y a une belle balade à faire. Il n’y avait quasiment personne alors qu’il y avait du monde aux aiguilles (on vous disait que la voiture rendait les gens paresseux 😛 …). Les paysages sont magnifiques et rendent le décor vraiment pittoresque. Un endroit qui vaut le détour, même si un peu perturbé par les quelques blockhaus laissés par la guerre. 

Les aiguilles de Port-Coton, Belle-île-en-mer

Les plages de Belle-île : entre sable doré et eaux turquoises. 

plage des grands sables, belle-ile-en-merNous n’avons pas eu le temps de faire beaucoup de plages lors de notre bref passage à Belle-île-en-mer. Néanmoins, je me souviens bien des plages que j’avais pu voir lorsque j’étais venue plus jeune. Elles étaient parfois toutes petites, cachées et peu fréquentées. Parfois très grandes et dorées. 

Cette fois-ci, nous avons vu la plage des Grands Sables. Elle est vraiment belle, d’autant plus que nous avions la chance de l’avoir pour nous tous seuls. Dommage qu’il fasse encore un peu froid, la couleur de l’eau appelait à la baignade !

La plage dont je me souviens le plus est la plage de Donnant ! Je l’avais trouvée formidable. En revanche, en été, elle était noire de monde.

À quelle période aller à Belle-île-en-mer alors ? 

La pointe des poulains - Belle-île-en-mer

 

Hé bien comme toujours, le mieux pour éviter le tourisme de masse est de venir hors des périodes de vacances scolaires. Étant donné le coût de la traversée et la bonne ambiance générale qu’il y a sur l’île, je conseillerais de prendre un emplacement dans un camping assez simple et de se balader en vélo. Je crois qu’à Belle-île, on n’a pas besoin de faire de « chichis ».

Belle-île passe de 6000 à 25 000 habitants l’été. Comme nous ont dit les locaux : « au début, on est content de voir de l’animation. À la fin, on a hâte qu’ils rentrent chez eux. » Si on veut rester loin des zones très touristiques, mieux vaut s’éloigner un peu de Palais, la plus grande commune de l’île. 

Toutefois, la première fois que j’ai visité l’île (en plein mois d’août), je me souviens qu’il y avait plein d’endroits où nous étions seuls. Il suffit de quitter les grandes plages. Les points que nous vous citons plus tôt sont aussi très fréquentés, mais ce ne sera pas un drame type « visite de la Tour Eiffel » pendant vos vacances. Alors, même en été vous pourrez trouver un peu de tranquillité ! 

Quelques infos pratiques

Prix de la traversée en ferry : 35€ aller-retour pour un passager en haute saison. 

Camping : quitte à économiser (à condition d’avoir votre vélo ou d’être motivé à lever le pouce), le camping municipal de Port Andro semble être le moins cher de l’île. Vérifiez toutefois les tarifs indiqués, car les tarifs sur le site en lien me semblent très bas. À noter : Locmaria est une commune très jolie et est plus à l’écart dans l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *