Beaugency - La Loire à vélo - camping

La Loire à vélo : la traversée des châteaux !

Nous avons parcouru la piste de la Loire à Vélo de Ancénis à Orléans. Une piste cyclable plutôt facile qui longe le plus grand fleuve de France.

Fin de journée au bord de la loire - La Loire à véloS’il y a bien un parcours par lequel il est possible de commencer lorsque l’on est débutant en cyclotourisme, c’est la Loire à vélo. Mises à part quelques étapes un peu plus compliquées (mais facilement détournables), le parcours est plutôt plat et agréable. 

Cette piste cyclable, qui fait partie intégrante de l’Eurovélo 6, (la piste cyclable qui va de l’Atlantique à la mer noire) est parfaite pour les cyclotouristes. Tout d’abord, les voitures sont plus rares qu’à l’accoutumée. Mais surtout, prévenues par de nombreux panneaux, elles sont moins agressives. Cela nous a changé du Finistère à vélo !

Sur le parcours, nous nous trouvons bien souvent éloignés des voitures. Une tranquilité qui peut nous soumettre d’ailleurs à davantage de pressions lorsque nous arrivons dans les villes !

De la nature aux châteaux de la Loire, un parcours plein de surprises. 

Nature - Le cher - parcours de la Loire à véloCertains cyclistes vous diront que le plat, c’est ennuyeux. Il ne nous met pas à l’épreuve et nous laisse devant un paysage similaire tout le temps. Après avoir voyagé pendant plusieurs semaines de la sorte, nous pouvons vous affirmer que nous ne nous ennuyons pas du tout. Les paysages évoluent sans cesse, le vélo roule sans difficultés, pourtant, la découverte reste là. 

D’ailleurs, vous ne longez pas toujours la Loire sur la véloroute. Vous faîtes de nombreux détours, par-ci, par-là. Vous pouvez d’un coup vous retrouver au milieu des vignes ou encore devant un joli château. D’ailleurs, il faut vous y préparer psychologiquement et surtout ne pas comparer avec les kilomètres que Google vous indiquent. La Loire à vélo a aussi été créée dans le but de visiter la région et non d’aller le plus vite possible. Par exemple, à Saumur, nous avions fait l’équivalent de 3km en sortant de la ville, mais nos compteurs affichaient 15km déjà. 

L’hébergement est facile et peu cher sur la Loire à vélo. 

Au départ de la Loire, nous avons rencontré un couple de lorientais, parti pour la Roumanie à vélo. Ils nous ont parlé des gîtes d’étape auxquels nous n’avions pas pensé. La Loire à vélo est très bien aménagée pour cela. Les hébergements ne sont pas chers (15 – 22€ par personne la nuit) et réservés aux randonneurs. C’est une bonne manière de voyager et surtout, d’éviter davantage de poids sur le vélo. 

De notre côté, nous avons dormi en gîte d’étapes, chez l’habitant (avec Warmshowers) et en camping. Ce qui a permis d’éviter des surcoûts. Le camping sauvage est assez toléré le long de la Loire à vélo, si vous êtes respectueux. En réalité, les locaux aussi en font dans le coin, surtout les pêcheurs. Il nous est même arrivé de planter notre tente et se retrouver au milieu d’une fiesta de jeunes du coin quelques heures plus tard. Nous vous en parlons d’ailleurs dans notre carnet de voyage !

Les campings municipaux tout le long du parcours sont vraiment un chouette compromis. Ils sont généralement ouverts aux cyclovoyageurs et sont calmes. En général, la nuit revient à peu près à 12€ pour deux, ce qui reste tout à fait abordable. 

On a l’impression que l’on connaît une région. Pourtant, à vélo, c’est différent !

Maisons troglodytes à Saumur - sur la loire à véloNous avons fait beaucoup de chouettes découvertes le long de la Loire à vélo. Nous avons particulièrement apprécié Saumur, qui est une charmante petite ville. Le château qui domine la ville est magnifique. La ville de Saumur semble être une ancienne cité riche.

Nous avons aussi apprécié les alentours de Saumur, même si la piste cyclable après la ville était beaucoup plus difficile qu’à l’accoutumée. En effet, le parcours ne cessait de monter et descendre. Mais surtout, il nous faisait prendre d’énormes détours. Nous sommes toutefois passés devant les nombreuses maisons troglodytes du coin et même à l’intérieur de certaines. Notre seule frustration ? Être pressés pour cette étape ! Nous serions bien restés admirer. 

Nous sommes également tombés sous le charme d’Amboise. Une jolie petite ville, très ancienne, où Léonard de Vinci a vécu. Nous avons voulu visiter son musée qui nous intéressait beaucoup, mais le coût de la visite nous a refroidi (17,5€ par personne). Nous avons donc préféré garder cet argent pour le château de Chambord. Un échec car, nous n’avons pas pu visiter ce dernier. Rien ne nous permettait de laisser nos sacs en sécurité.

De jolies villes tout le long de la Loire !

Entre Nantes, Angers, Saumur, Tours, Blois, Orléans, il y a de quoi faire sur la Loire à vélo. Les villes sont toutes plus belles les unes que les autres. Nous avons déjà évoqué Saumur qui est clairement à faire. Blois vaut également le détour avec son château royal bourré d’histoire. Son centre-ville est également très agréable avec ses maisons à colombages et ses petites ruelles. Attention toutefois si vous vous baladez à vélo, certaines grimpent pas mal. Enfin, les cathédrales d’Orléans et de Tours valent le coup d’oeil ! Enfin, le centre ville d’Angers est aussi très mignon, avec sa forteresse ! 

Nos bonnes adresses sur la Loire à Vélo :

Camping de Chaumont-sur-loire - la loire à vélo
Camping de Chaumont-Sur-Loire

Le camping municipal de Chaumont-sur-Loire : un super accueil, un café offert aux cyclistes le matin et un emplacement à un prix dérisoire. 

Le camping de Beaugency (d’ailleurs, Beaugency est une chouette commune qui vaut le coup d’œil, malgré la centrale nucléaire aux alentours) : un super accueil, un camping bien entretenu pour un prix très correct (12€ la nuit). 

Notre Airbnb à Joué-Lès-Tours : super accueil de la part de nos hôtes, un chouette espace et lit très confortable pour un prix très abordable. 

Et vous, quels sont vos coups de coeur et adresses autour de la Loire à vélo ? 

Davantage d’infos sur le site officiel du parcours

3 commentaires sur “La Loire à vélo : la traversée des châteaux !”

  1. Je vous suis déjà sur Instagram depuis un moment et je me suis décidée à aller faire un tour sur votre blog. Quelle belle surprise. Votre projet est génial. J’ai souvent vu des cyclistes sur le bord de la route , notamment en Australie, et à chaque fois je me suis dit « quel courage »! Je vous souhaite plein de belles surprises pour votre projet. Et je vais commencer à planifier ma Loire à vélo grâce à votre bel article ;)!

    1. Merci beaucoup pour ton petit message et tes encouragements. Je te rassure, il ne faut pas tant que ça de courage, le vélo, une fois lancé, ça roule tout seul. Après, il y a des gens un peu fous, eux effectivement, sont vraiment de grands sportifs ! La Loire à vélo c’est excellent pour un premier voyage.
      Beaux voyages à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *