Annoncer votre départ avant un grand voyage

Comment annoncer votre départ à vos proches?

Annoncer votre départ n’est pas toujours une mince affaire.

Lorsque vous allez annoncer votre départ, vos proches auront tendance à vouloir vous convaincre que c’est une mauvaise idée. Mais, il existe quelques astuces pour que les choses se passent bien. Après tout, il vaut mieux faire d’eux vos alliés dans ce choix de vie !

Je vois régulièrement des voyageurs être lassés de l’inquiétude de leurs proches. Leurs remarques peuvent parfois être blessantes. Cependant, il est essentiel de déconstruire tous les préjugés qu’ils peuvent avoir un à un, avec logique et calme. C’est comme ça qu’ils deviendront vos plus forts soutiens.

De notre côté, nous n’avons pas rencontré ce genre de soucis. Ça a même été plutôt facile. Pourtant, nous partons quand même faire le tour d’Europe à vélo ! Je voulais donc vous partager notre expérience et vous montrer comment nous avons fait dans le but de vous aider à annoncer votre départ !

Madère, portugalAvant toute chose, ne partez pas dans l’idée qu’eux n’ont rien compris et qu’ils sont enfermés dans leurs « petites vies de merde ». Qu’ils sont des moutons dans un système injuste auquel vous ne souhaitez pas participer. J’ai souvent lu ce genre d’arguments. C’est fondamentalement erroné. C’est un jugement de valeur dur que vous avez là. Finalement, vous partez dans un esprit de contre-attaque hyper agressif et difficile à entendre.

 

 

Le modèle de société évolue, mais ça prend du temps de le comprendre !

Je vous explique. Il y a quelques temps, ce n’était pas commun de partir comme ça. Nous avons construit un modèle de société « métro-boulot-dodo » et nous avons grandi dans ces valeurs. Aujourd’hui le monde évolue, les communications se simplifient et les voyages deviennent commun et plus simples. Pour autant, partir faire le tour du monde pendant un an n’est pas révolutionnaire. C’est un choix, certes. Un choix qui donne envie même. Mais en aucun cas ce dernier vous permet de dire que vous avez tout compris et eux non. Aussi, acceptez qu’il vous a fallu faire un travail d’analyse sur vous-même avant de partir. Eux ne l’ont peut-être pas fait ou ne sont peut-être pas arrivés à la même conclusion que vous. A chacun son moment 😉

Quelque part, en voyageant après avoir rêvé en regardant les autres le faire, nous sommes un peu des moutons nous aussi. Même si c’est un beau rêve ! Notre société évolue et le voyage fait partie de notre génération. En clair, c’est un système tout simplement différent, plus flexible et plus libre qui est en train de s’établir. Il n’était pas facilement accessible auparavant. Aujourd’hui, l’expérience acquise lors du voyage est quelque chose de valorisant dans notre parcours.

Prenez le temps de vous concentrer sur le voyage, sans être dévalorisant pour ceux qui ne partent pas.

En prenant conscience que c’est une évolution de société, vous serez déjà moins agressifs. C’est un point de départ essentiel dans la conversation que vous aurez avec vos proches lorsque vous allez leur annoncer votre départ. Ce sera un argument important également. Nous savons tous aujourd’hui que notre carrière sera différente du fameux CDI pour la vie. Le monde évolue tellement vite que l’emploi stable n’existera peut-être plus d’ici peu.

Et surtout, pour éviter d’être jugé, il est important de ne pas juger l’autre. C’est un apprentissage essentiel qui vous préparera dans tous les cas au voyage !

Avant d’annoncer votre départ, préparez-le !

Ce qui pose principalement problème lorsque l’on part, c’est l’inquiétude des autres. Les remarques que vous allez recevoir seront basées sur cette inquiétude. Rendez vous compte, vos proches ne vous verront plus ! Ils vous voient tout quitter. Ils ont l’impression que vous les fuyez tout autant que vous fuyez votre vie.

Alors, pour annoncer votre départ simplement, préparez votre voyage. Même s’il n’y a pas un projet concret de faire de l’humanitaire, des études, un film ou autre derrière. Lâchez tout sur un papier, renseignez-vous sur le voyage. Lisez beaucoup, informez-vous et documentez-vous un peu.

Lac des alpes italiennesLa préparation de votre voyage en amont est essentielle. Même si ça peut paraître être un exercice rébarbatif, ce sera enrichissant. Tout d’abord, pour vous. En effet, vous allez plonger dans le concret de votre rêve et pouvoir le déterminer davantage. Ensuite, vous allez pouvoir répondre avec simplicité à toutes les questions que l’on va vous poser, et ce, sans réfléchir. Pour finir, vous montrerez aux autres que vous avez bien songé à votre projet, avec maturité. Ça fait toujours mouche dans la conversation.

 

En bref, vous devez être capable de répondre à plusieurs questions :

  • La plus facile : avec qui je pars ? Seul(e) ? Accompagné(e) ? Avec un organisme ?
  • Quand vais-je partir ? Pourquoi à cette période ?
  • Quel sera mon itinéraire ? Pourquoi ? Quel est le niveau de sécurité de ces pays ? Ai-je des personnes sur place à contacter ?
  • Que vais-je faire sur place ? Quel est mon objectif (humanitaire, tourisme, rencontres, etc.)?
  • Comment vais-je voyager ? Et le logement sur place, comment je fais ? Avec quels outils vais-je communiquer avec mes proches ?
  • De mon côté, comment vais-je gérer mon départ ? Vais-je vendre mes meubles et lâcher mon appartement ? Est-ce que mes proches devront m’aider ?
  • Et si j’ai un accident, qu’est-ce-qui se passe ? Est-ce que ça pourrait coûter quelque chose pour me rapatrier ?
  • Pour le travail, les études, comment fais-je ? Comment vais-je préparer mon retour ? Qu’est ce que ce voyage m’apportera pour mon avenir professionnel ? Est-ce qu’il y a des chances que je me retrouve en difficultés ? Si oui, pourquoi et comment vais-je faire pour les contourner ?
  • Combien le voyage va-t-il me coûter ? Comment ai-je fait pour me le permettre ?
  • Pourquoi je pars ? Quel est mon but personnel ? Qu’est-ce que je recherche à travers le voyage? Étonnement, c’est la question que l’on me pose le moins souvent !

J’ai conscience que lorsque l’on lance ce projet, répondre à ces questions peut paraître périlleux. Mais de notre côté, le fait d’y répondre avec clarté a été extrêmement positif. Nous avons pris le temps de nous préparer avant de le dire à nos proches. Ainsi, nous avons pu répondre à toutes leurs inquiétudes. Aujourd’hui, ils sont vraiment de notre côté !

Prenez le temps de répondre, même si vous vous sentez agressés.

Je compare souvent le voyage au végétarisme. En effet, il n’y a que quand on annonce que l’on est végétarien que l’on s’inquiète de nos carences en protéines ! Le voyage, c’est un peu la même chose, soudain, on s’inquiète pour nos comptes en banque, notre vie et notre futur.

Corse ErbalungaSurtout, gardez en tête que vos proches vous veulent du bien. A moins que vous n’ayez des soucis familiaux évidemment… Toutefois, leurs sources d’inquiétudes sont généralement logiques et bienveillantes, même si elles sont maladroites. Après tout, lancer un projet, c’est se confronter aussi aux autres. Alors, prenez vraiment le temps de leur répondre avec logique et sans agressivité. Aussi, si besoin, dites-leur si vous vous sentez jugé par leur intonation et que ça vous met mal à l’aise, mais toujours avec gentillesse. Souvent, ça aide à calmer les esprits.

 

Apprenez à distinguer les inquiétudes de la jalousie. Et laissez parler les jaloux !

Dans le voyage, nous apprenons aussi à connaître nos amis. Mais ayez conscience que presque tout le monde rêve de voyager. Alors, lorsque vous allez annoncer votre départ, vous allez faire des jaloux. Lorsque l’on vous pose une question avec une mauvaise intonation, posez des questions. « Pourquoi tu penses comme ça ? » « Qu’est-ce-qui te fait dire que je n’y arriverai pas ? »

Vous vous rendrez vite compte s’il s’agit d’une attaque sans intérêt. Dans ce cas, arrêtez la conversation, ces critiques n’ont pas de valeur et ne vous apportent rien. Si vous avez le courage, dites-leur que c’est désagréable et qu’ils pourront revenir vous poser des questions quand ils seront plus calmes. Sinon, coupez la conversation. Ce sera déjà une personne négative de moins !

Si vos proches sont vraiment super inquiets, faites un test !

Partez quelques semaines quelque part, dans les conditions de votre long voyage. Pour ma part, c’est ma maman qui était très inquiète au début. Alors, je suis partie par-ci 3 mois, par-là 3 semaines, etc… Evidemment, elle est toujours inquiète aujourd’hui, c’est normal. C’est une maman ! Mais moins. Au contraire, même, elle est encourageante et bienveillante. Elle sait que quelques soient les galères, je m’en sortirai. Mieux, elle vient désormais régulièrement voyager avec moi, comme à Naples récemment !

Pour partir tous les deux, nous nous sommes testés dans les conditions difficiles du GR20 en Corse. Ça a été enrichissant pour tous car tout le monde sait aujourd’hui que l’on peut voyager tous les deux !

Si vous avez d’autres solutions, n’hésitez pas à les partager. Les expériences de chacun sont toujours positives  😀

3 commentaires sur “Comment annoncer votre départ à vos proches?”

  1. Beaucoup de vérités dans cet article!
    Le fait de ne pas faire de comparaison avec le mode de vie des autres, de préparer le terrain.
    J’avoue que de mon côté, j’ai surtout connu beaucoup de compréhension de la part de mon entourage comme mon conjoint avec le sien. Nous préparons aussi un long voyage qui commencera fin mars, mais cela fait déjà deux ans et demi que nous vivons à l’étranger donc on va dire qu’il y a déjà l’habitude de la distance entre nous.
    On a hâte de suivre vos aventures en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *