Bike Touring Asia : une épopée de 20 000km jusqu’à Singapour

Prochainement, Vincent partira pour 20 000 km en direction de Singapour avec son projet Bike Touring Asia !

Vincent est le premier hôte qui nous a accueilli via Warmshowers, un site qui permet aux cyclistes d’aller dormir chez l’habitant ! C’est aussi par curiosité pour son projet, Bike Touring Asia, que nous l’avions contacté. Habitant à Penmar’ch, dans le sud Finistère, sa rencontre a été pour nous un excellent moment de partage (dont nous vous avons déjà fait part dans notre carnet de voyage sur le Finistère à vélo). Nous avons reçu d’excellents conseils de sa part pour continuer notre route. Nous sommes repartis plus motivés encore (nous en avions bien besoin avec nos débuts houleux à vélo 🙂 )

 

Salut Vincent, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour ! Je m’appelle Vincent, j’ai 40 ans et je vis à Penmarc’h, ville côtière située à la pointe de la Bretagne. Après des études d’ingénieur en télécommunication, j’ai vite senti le besoin de découvrir le monde à travers les voyages. J’ai choisi l’Australie comme première destination où j’ai eu la chance d’assister aux Jeux Olympiques de Sydney. Mon premier voyage à vélo s’est déroulé 4 ans plus tard sur les routes d’Amérique du Sud, à travers les Andes, de l’Equateur à l’Argentine. De nombreux autres voyages, à vélo ou sac sur le dos, ont suivi par la suite…

Wow, tous ces noms de pays nous laissent rêveurs ! Tu es d’ailleurs actuellement sur un projet de voyage avec Bike Touring Asia ! Si nous avons bien compris, tu as prévu de partir prochainement en direction de Singapour. Peux-tu nous en dire davantage sur ton projet ?

Avec plaisir ! Bike Touring Asia est le nom de mon nouveau projet de voyage à vélo. Mon objectif sera de parcourir l’Europe et l’Asie sur plus de 20 000 km pour rejoindre Singapour. C’est un défi sportif et humain ambitieux pour lequel je me suis longuement préparé et qui prendra son envol de Penmarc’h.

Impressionnant ! Alors comment te sens-tu, quelques semaines avant le départ ? Prêt ?

L’expérience acquise lors des précédents voyages à vélo m’aide beaucoup même si je dois dire que la préparation a un peu pris le pas sur l’entraînement. Je suis serein et même impatient de m’élancer dans cette nouvelle aventure.

Et nous avons hâte de te suivre ! Pourquoi avoir choisi la destination de Singapour ? Y-a-t-il une raison particulière ?

Depuis que j’ai découvert l’Asie, j’éprouve une fascination pour ce continent et la culture asiatique, je m’y sens bien tout simplement. Le choix de Singapour est symbolique puisque cette ville représente la pointe sud du continent.

Bike Touring Asia - Vincent

 

 

Nous avons aussi noté que tu faisais beaucoup de kilomètres par jour. 120 en moyenne si nos souvenirs sont bons, ce qui même après quelques mois sur les routes, nous impressionne toujours ! Au-delà de la découverte, est-ce le défi physique qui t’anime dans cette aventure ?

Il est vrai que j’aime l’aspect « défi physique » du voyage à vélo mais cela ne m’empêche pas de prendre mon temps pour découvrir les pays traversés. Je profite notamment des journées de repos pour découvrir les aspects culturels d’un pays et en particulier sa gastronomie.

D’ailleurs, ce n’est pas ta première aventure à vélo ! Comment t’es venue l’idée de voyager ainsi ? Qu’est-ce-qui te plaît particulièrement dans cette manière de découvrir le monde ? 

J’ai commencé à voyager un peu comme tout le monde en mode « backpacker » puis un jour, j’ai voulu allier mes deux passions : le vélo que je pratique depuis toujours et le voyage. Ce qui me plaît le plus dans cette manière de voyager, c’est le sentiment de liberté, se déplacer à un rythme qui permet d’apprécier les paysages, d’être proche de la nature, de faire des rencontres extraordinaires.

 

Bike Touring Asia - Vincent

D’ailleurs, tu en parles un peu plus longuement dans ton article « 10 bonnes raisons de voyager à vélo » ! Peux-tu nous dire quelques mots à propos de tes aventures précédentes ? 

Après l’Amérique du Sud, quelques années se sont écoulées avant de parcourir de nouveau le monde à vélo. Depuis, les aventures se succèdent, toujours au départ de ma Bretagne natale. Elles m’ont mené à Barcelone le long de la Vélodyssée, à Agadir en passant par l’Atlas marocain, à Glasgow en faisant le tour des pays celtiques et dernièrement aux Îles Canaries. 

As-tu une astuce dont tu es particulièrement fier et que tu pourrais partager avec d’autres cyclo-voyageurs ? 

Difficile d’en parler par écrit, je ferai prochainement une vidéo listant mes 10 astuces en voyage. Je parlerai surtout des accessoires que je n’avais pas lors des premiers voyages à vélo et qui me paraissent aujourd’hui indispensables comme une béquille, une sonnette, un rétroviseur ajustable, un chapeau pour se protéger du soleil,…

 

Top, fais-nous signe lorsqu’elle sera en ligne ! D’ailleurs, que pourrais-tu conseiller à quelqu’un qui voudrait partir à vélo ? Que souhaiterais-tu lui dire ?

Je leur dirais que chaque aventure est unique, qu’elle doit être vécue selon ses propres envies. Les conseils que je peux donner sont de bien s’équiper et de tester le matériel avant le départ pour faire face à toutes les situations.

 

Un excellent conseil merci, car comme tu le dis un peu plus haut, de notre côté, il nous manque une béquille. Une vraie galère 😀 

Pour retrouver Vincent et suivre son aventure :


Ces autres articles vous intéresseront sûrement : 

6 commentaires sur “Bike Touring Asia : une épopée de 20 000km jusqu’à Singapour”

    1. Ahah, c’est sûr que vu comme ça ! Plus sérieusement, Vincent s’entraine depuis toujours. Il vient d’une famille de cyclistes, forcément, il se met un peu plus au défi que d’habitude. Il est parti le 18 février, il est déjà presque en Italie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *