Marino Ballena - Costa Rica

La visite du parc national Marino Ballena nous a particulièrement marquée !

Entre sa forme de baleine et ses véritables baleines, le parc Marino Ballena est probablement l’un des parcs les plus intéressants que nous ayons visité. Réserve naturelle bien préservée, elle se trouve à la fois au bord de l’eau et dans l’eau. Elle protège les baleines et les dauphins souvent présents dans les environs.

On rentre dans le parc depuis Uvita ou par le petit village de Bahia, sur la playa Uvita. Il faut dire que la zone est un peu touristique, il y a donc pas mal d’hôtels. Ceci dit, même un peu touristique, la visite est selon nous, un incontournable du Costa Rica, pour 3 bonnes raisons.

1. Le parc Marino Ballena nous offre les plus beaux couchers de soleil de la côte Pacifique

Trois soirs sur place, trois couchers de soleil impressionnants. Evidemment, le plus beau était celui où je n’avais pas mon appareil photo. Mais, les autres n’ont pas été trop mal non plus…

Si l’entrée du parc est payante la journée pour se rendre sur la playa Uvita, le soir, il est possible d’y aller pour le coucher du soleil sans s’acquitter du prix de 6$. Entre les surfeurs, toujours présents pour affronter la vague, la plage sauvage et préservée, les baleines parfois en fond de tableau, le décor est déjà planté. Mais ça, c’est sans compter sur les couleurs du coucher de soleil, fortes et chaleureuses. Un rendez-vous à ne vraiment pas manquer.

coucher de soleil - plage Uvita

 

coucher de soleil - plage Uvita

 

 

2. La presqu’île d’Osa : un clin d’oeil particulièrement symbolique aux baleines

La presqu’île d’Osa sépare naturellement la playa Uvita et la playa Hermosa. Ce bras de terre permet d’offrir un cadre idéal aux baleines. Ces dernières viennent se réfugier dans l’eau chaude et tranquille de l’endroit pour mettre bas.

Mais, ce qui est particulièrement étonnant, c’est que la presqu’île, à marée basse, a la forme d’une queue de baleine ! C’est d’ailleurs une jolie balade à faire, avec la mer des deux côtés, plutôt à température idéale pour se baigner. La vue y est splendide ! Et, à ce qu’il paraît, il est régulièrement possible d’y apercevoir les baleines au loin (preuve en image).

Péninsule d'osa

 

Presqu'ile d'Osa

 

3. Les baleines, évidemment !

 

baleine - parc Marino Ballena - Costa Rica

C’est certainement l’excursion la plus chère que nous ayons fait au Costa Rica. Mais, ça valait le coup. Nous sommes partis pour une excursion d’une demi-journée en début de matinée, à la rencontre des baleines à bosses. Peu de temps après notre départ de Bahia, nous admirions déjà trois baleines : un mâle, une femelle et son baleineau. Quelle émotion !

Le raté
Le raté – ça aurait pu être fou !

Nous sommes restés les observer un moment, leurs jets d’air offrant un joli spectacle. Puis, au bout d’une petite heure, le mâle a fait un saut, à quelques mètres du bateau !

Alors que j’avais réglé mon appareil sur le zoom, je n’ai pas eu le temps d’attraper le moment. En revanche, j’ai un morceau de nageoire assez bien visible sur une photo… Néanmoins, je suis restée toute tremblante pendant quelques minutes, prise par l’émotion du moment ! J’ai tout de même réussi à capter le moment où la baleine a atterri dans l’eau, faisant une énorme gerbe. La baleine a sauté juste devant nous, waouh, waouh, waouh 🙂 ! Je ne sais pas si vous aurez autant de chance que nous. En tout cas, le groupe du jour précédent a vu 12 baleines différentes. Alors, je crois que c’est plutôt garanti !

 

 

Baleine - Parc National Marino Ballena

Baleine - Parc National Marino Ballena

 

À noter qu’après avoir observé les baleines, les excursions continuent dans le parc national marinero Ballena. Observation de pélicans et un peu de snorkelling bouclent le parcours. Les paysages sont magnifiques et valent le coup d’oeil. 

Parc Marino Ballena


D’ailleurs, ça m’a beaucoup fait rire quand, à la fin de la sortie snorkelling, tout le monde est remonté sur le bateau. Enfin, il manquait une personne : Denni. J’ai prévenu les autres passagers : “à mon avis, il ne s’est pas rendu compte que l’on est en train de partir”. Et ça n’a pas loupé, arrivés à côté de lui avec le bateau, Denni est parti dans l’autre sens. Après un coup de moteur du pilote, il a sorti la tête de l’eau avec un regard circonspect en voyant tout le monde à bord, causant le fou rire général

Pélican - uvita

 

Attention toutefois au tour que vous choisirez sur place

Les tours opérateurs sont facilement accessibles dans le centre ville d’Uvita. Il y en a pour environ 65$ par personne la visite. Pour le coup, nous avons pris un tour qui nous a un peu déçus. Notamment, parce que notre guide a trop souvent essayé de nous faire croire qu’on était super chanceux. “C’était une journée exceptionnelle aujourd’hui, rare de voir autant de baleines (on a vu 3 baleines, le jour d’avant, ils en ont vu 12…)“, “On n’a jamais vu de baleine faire un saut de la sorte de la saison”, “le mâle a sauté pour tuer le baleineau”.

Je trouvais bizarre le dernier propos. C’est peut-être vrai, mais ça m’a interloquée. Les baleines ne se reproduisent pas beaucoup, alors j’ai du mal à imaginer un tel comportement, qui ne préserve pas l’espèce. En revanche, j’ai lu que parfois, ce saut était un message d’avertissement de la part de la baleine pour dire “laissez-moi un peu d’air”

 

Baleine - Parc National Marino Ballena
Et vous, vous misez sur quelle théorie ? Le meurtre du petit ou le sentiment d’étouffement ?

 

 

Quelques informations pratiques pour le Parc naturel Marino Ballena

Si vous comptez aller au Panama également, dans la bonne saison (juillet – octobre), je vous conseille d’aller découvrir les baleines avec notre ami Manuel Vittorio dans le Golfe de Chiriqui. En effet, il pratique des tarifs un peu moins élevés qu’au Costa Rica !

  • Il n’y a pas ou peu de transports en commun partout sur place. Si vous êtes à pied, je vous conseille de dormir dans le centre de Bahia ou Uvita. Nous étions un peu excentrés, et il nous a fallu marcher 3 km avec nos sacs remplis lors de notre départ.
  • Il y a pas mal de campings sur place, alors n’hésitez pas à prendre votre tente.
  • De notre côté, nous avons dormi à l’hôtel El Tecal. Il était bien, avec une petite cuisine et une belle cuisine, alors je peux vous le recommander.

Alors, le parc naturel Marino Ballena, ça vous tente ?

 


Ces articles vous intéresseront également :

You Might Also Like

Enter Your Comments Here..

Rejoignez notre aventure sur les réseaux sociaux !

Restez informé.e sur le voyage à vélo !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Envie d'échanger autour du voyage à vélo ?

Nous sommes + de 2000 à partager sur Facebook !

© Un Monde à Vélo 2018 . Tous droits réservés.