Le canal des deux mers Tarn-et-Garonne à vélo

Le Canal des deux Mers : un itinéraire cyclable de Sète à Royan

Le Canal des Deux Mers : 800 km à vélo de Sète à Royan !

Le Canal des Deux Mers est un itinéraire cyclable qui rejoint l’Atlantique à la Méditerranée. Sur 800 km, il rejoint Royan à Sète, en empruntant notamment le Canal du Midi et le Canal latéral à la Garonne.

Il s’agit d’un parcours dans son ensemble facile. Néanmoins, nous nous sommes confrontés à plusieurs difficultés sur le Canal du Midi, dont on vous a parlé précédemment.

Nous avons parcouru le Canal des Deux Mers à vélo, en trois étapes ! Tout d’abord, nous sommes partis de Sète dans l’objectif de rejoindre Toulouse via le Canal du Midi. Ensuite, nous avons parcouru l’itinéraire depuis Toulous, pour se rendre dans le Tarn-et-Garonne.

Nous nous sommes arrêtés à Agen où nous avons pris une échappée (en nous y rendant en train), celle de la Vallée du Lot. Un itinéraire cyclable qui rejoint le Canal des deux Mers et qui vaut un petit détour.

Quelques jours plus tard, nous sommes revenus sur le Canal pour le reprendre depuis Agen et jusqu’à Bordeaux.

 

Il y a beaucoup de choses à voir sur le Canal des Deux Mers 

Il y a déjà les canaux qui sont magnifiques. Le Canal du Midi est un ouvrage exceptionnel. Ce n’est pas pour rien qu’il y a tant d’éloges à son sujet. Pour autant, le Canal latéral à la Garonne n’est pas en reste. Entre ponts incroyables, zones sauvages, le parcours est vraiment magique.

Le canal des deux mers - lot et Garonne à vélo

 

Sur la route, plusieurs villes sont à découvrir. Béziers, qui fut pour nous une belle surprise, avec sa cathédrale Saint-Nazaire perchée sur une colline, offrant une belle vue sur la plaine. Son pont-canal magnifique et ses 9 écluses. Il y a aussi Carcassonne, cité médiévale légendaire dans laquelle il est plaisant de se perdre. Puis, Toulouse, la ville rose (ou orange selon les affinités). Ses belles rues, sa belle ambiance.

 

9 écluses - Canal du Midi

 

Enfin, Montauban, Montech, Moissac et son magnifique cloître, Auvillar, Agen, ou encore la Réole ou Bordeaux, sont des stops qui méritent le coup d’oeil. De temps en temps, il fait bon prendre des échappées depuis le canal des Deux Mers pour profiter de ces belles découvertes.

 

cloître de Moissac

Le Canal du Midi : un chouette parcours, si on a les bonnes conditions !

Partis de Sète avec un vent de face d’une force incroyable, nous l’avons parcouru quasiment jusqu’à Carcassonne, avant de prendre le train. Pour cette fois-ci, nous n’avons pas eu de bonnes conditions pour notre voyage à vélo : vent, beaucoup de pluie et chaussée dégradée par ces intempéries, nous nous sommes épuisés à la tâche.

 

Carcassonne - Canal du Midi

 

Heureusement, ces conditions sont rares dans cette région. Et même si le vent est toujours présent, il n’est pas toujours aussi puissant que lorsque nous y étions. Nous vous donnons donc un retour d’expérience complet ainsi que les bonnes adresses que nous avons découvertes sur la route dans notre article sur le Canal du Midi. En espérant que vous ne soyez pas confrontés aux mêmes conditions que nous !

 

Canal du Midi - Sète

 

Le Canal de la Garonne : un chouette parcours depuis la magnifique ville de Toulouse jusqu’à La Réole !

 

Après avoir quitté Toulouse, nous avons suivi le Canal de la Garonne jusqu’à La Réole. Nous avons jonglé entre la Garonne, le Tarn et le Canal sur cet itinéraire. Ce parcours est super ! Il est très bien indiqué et aménagé. Nous vous donnons tous les détails à ce sujet (ainsi que nos bonnes adresses) dans notre article concernant le Canal des deux Mers dans le Tarn-et-Garonne !

 

Canal des deux mers à vélo

 

Quelques échappées valent le coup. Notamment, le Canal de Montech qui permet de rejoindre Montauban. Une ville qui est clairement à visiter. Ainsi que l’échappée de Auvillar, un village classé “plus beau village de France”, qui se perche en haut d’une petite colline. Il offre une vue imprenable sur la vallée.

 

Auvillar

 

Enfin, le parcours de la Vallée du Lot, qui peut se récupérer facilement en train jusqu’à Cahors. Cela rajoute quelques jours à votre itinéraire mais la Vallée du Lot est très belle.

 

Puy-l'Evêque - Vallée du Lot

Depuis La Réole, une petite étape plus difficile !

À la Réole, nous avons suivi un itinéraire qui est pour le moment temporaire. Et pour cause ! Le parcours nous emmène vers Sauveterre-de-Guyenne. Il s’agit de 19 km uniquement, mais qui vous donneront du fil à retordre avec quelques belles montées. De quoi expulser toutes les légendes selon lesquelles le Canal des deux Mers serait un itinéraire facile de A à Z !

 

montée sur le Canal des deux mers

 

Lors de cette étape, nous étions en alerte orange. De forts orages ont éclatés, faisant beaucoup de dégâts sur leur passage (nous avons d’ailleurs reçu quelques textos inquiets de nos mamans). Nous avons donc suivi ce parcours dans la précipitation, entre deux intempéries. De quoi nous donner quelques courbatures pour plusieurs jours !

Malheureusement, cela nous a contraint à avancer. Nous n’avons donc pas pu visiter Marmande et l’abbaye de la Sauve-Majeure comme prévu.

 

Quand le Canal des Deux Mers continue sur une ancienne voie de chemin de fer !

 

Sentir que ça monte légèrement, mais rouler quand même à 15 km/h ? Une descente interminable à 30 km/h avec l’impression d’être sur le plat, ça vous tente ? En tous cas, c’est une sensation d’extase que nous avons ressentie sur cette partie du parcours qui nous a quasiment amené jusqu’à Bordeaux.

 

Piste cyclable canal des deux mers

 

Ancienne voie de chemin de fer, la piste Roger-Lapédie est superbe. Elle traverse des villages, vignobles et forêts, ne laissant place qu’à la tranquillité. Un pur bonheur que l’on garde sur une quarantaine de kilomètres.

 

Le Canal des Deux Mers en Gironde !

Etonnamment, l’entrée dans la grande ville de Bordeaux est facile. Le parcours reste bien indiqué et protégé de la circulation. En ce qui concerne la suite du parcours, nous ne l’avons pas terminé cette année. Nous avions prévu de faire la Velodyssée en entier mais nous avons alors pris le train jusqu’à Hendaye!

 

Bordeaux entrée Canal des deux mers

Dans un premier temps, nous avions imaginé l’emprunter au retour. Mais ce printemps pluvieux nous a fait reporter le départ à tellement de reprises que nous avons pris trop de retard pour nous lancer sur ce détour ! Ce sera pour une prochaine fois 😉

En savoir plus sur le Canal des deux mers : site officiel du parcours

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *